Sommet Barkhane au Tchad : l’impasse pour Macron

Le sommet des 15 et 16 février à N’Djamena, un an après celui convoqué par Macron à Pau, pour annoncer un « sursaut militaire » et pour enjoindre les chefs d’État de la région de faire taire le « sentiment anti-français », se tient dans un contexte profondément dégradé pour l’intervention française.

Par
Publié le 20 février 2021
Temps de lecture : 3 minutes

Vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.